Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

La cabane sur les arbres, une nouvelle résidence écologique ?

Votre projet

développement durable

Construire une cabane dans les arbres, un rêve d’enfant pour certains, parfois concrétisé avec quelques planches, de solides cordes et un joyeux entrain. Mais entre les tendres et modestes cabanes enfantines réalisées au fond du jardin en quelques heures et les habitations modernes élaborées en pleine forêt durant plusieurs mois, il y a un écart. Véritables prouesses technologiques, ces « cabanes » sont en fait pour certaines, de véritables maisons suspendues à plusieurs étages, toutes équipées et proposées à la location, voire même dédiées à la résidence privée. Et même si vivre au cœur de la nature ne signifie pas forcément vivre de manière écologique, les cabanes sur les arbres se situent bel et bien à la pointe du développement durable.

 

Vivre dans les arbres : écologie et légèreté

 

Si l’idée de construire une cabane sur les arbres peut être considérée comme aventureuse, romantique, audacieuse ou encore folle, dans tous les cas la réalisation doit respecter bon nombre d’impératifs pragmatiques. En premier lieu, une cabane réellement construite sur les arbres (excluant le cas d’ouvrages sur pilotis, reposant directement sur le sol) dépend entièrement de ces derniers, voire même d’un seul dans le cas d’un puissant arbre tel que le chêne ou le séquoia. Ce paramètre implique de s’assurer de la bonne santé du ou des arbres porteurs, qui bien qu’élagués pour laisser place à la cabane, doivent pourvoir continuer à vivre. Ainsi, c’est la cabane qui dépend entièrement de l’arbre, et se trouve donc destinée… A s’élever chaque année de plusieurs centimètres d’altitude !

L’autre paramètre primordial d’une cabane sur les arbres repose sur sa légèreté. Inutile donc de songer au béton ; le bois et l’aluminium constituent les éléments de construction les mieux adaptés, s’agissant en outre d’écomatériaux par excellence. En plus d’être léger, le bois représente le matériau phare des travaux écologiques et du développement durable. Capteur de gaz à effet de serre, recyclable, isolant et robuste, le bois se prête en outre aisément à toutes les fantaisies imaginables, chose particulièrement utile dans le cas des cabanes sur les arbres. Le pin douglas, bien connu pour sa légèreté et son esthétisme, est l’une des essences les plus utilisées. L’isolation thermique de l’habitation est complétée là-aussi par des écomatériaux, qui se distinguent par leur très faible emprunte carbone et leur légèreté : le liège, le lin, la ouate de cellulose, ou encore la laine de chanvre. Pour les locataires les plus téméraires, en hiver les cabanes les mieux équipées disposent même de panneaux solaires pour le chauffage.

 

Le luxe dans les arbres

 

Le résultat final varie fortement selon la nature du terrain, l’essence des arbres, et les usages de la cabane. Celle-ci peut prendre la forme d’une petite et charmante structure pour deux à trois personnes à deux mètres du sol, mais aussi de gigantesques maisons et même d’hôtels à près de 20 mètres de hauteur, s’étalant sur plus de 100 m². Les habitations disposent alors de tout le confort habituel dans les maisons au sol : salle de bain avec WC, douche, baignoire et même sauna et jacuzzi pour les plus luxueuses ; cuisine, chauffage, TV et internet. Sans oublier l’indispensable accès à la cabane, qui va de l’échelle sportive jusqu’aux confortables escaliers en colimaçons.

De nombreuses sociétés proposent désormais la location de cabanes sur les arbres pour des séjours ponctuels, voire même l’élaboration d’habitations résidentielles privées. Plusieurs grands architectes et designers se sont lancés à travers le monde dans la réalisation de cabanes originales, dont l’aspect et les formes ne dépendent que de l’imagination et de la prédisposition du terrain. Les exemples à travers le monde sont tous ainsi plus détonants les uns que les autres. Dans le nord de la Suède, en pleine forêt boréale à Harads, le Treehotel propose ainsi à ses clients tout une gamme de cabanes : The Bird’s Nest, un gigantesque nid d’oiseaux logé au cœur des sapins ; The Cabin, une longue capsule en forme de containeur, fixée à seulement deux arbres et procurant la sensation de lévitation ; The Mirror Cube, une structure ultra-légère en aluminium, équipée de miroirs réfléchissant la rendant invisible - mais avec un filtre infrarouge uniquement perceptible par les oiseaux pour éviter les collisions.