Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rénover et isoler ses combles pour un euro : le Pacte Énergie solidarité

Votre projet

énergie verte

Entreprendre des travaux de rénovation, c’est améliorer son confort, réduire son emprunte carbone, et, pour beaucoup de particuliers, réaliser des économies non négligeables. Si depuis 2005 l’État s’investi efficacement pour faciliter l’habitat durable, grâce notamment au fameux Éco-prêt à taux zéro, la précarité énergétique concerne encore en 2015 plus de
5 millions de ménages. Et pourtant, il est possible d’isoler ses combles pour seulement un euro symbolique, grâce à un dispositif encore peu connu : le Pacte Énergie Solidarité.

Plus de quatre millions de maisons en France (un quart des habitations individuelles) possèderaient encore des « combles perdus » datant de plus de 25 ans, dont les toitures non isolées sont responsables de 30% des pertes thermiques par habitation. Au total
20 % de la population (5,1 millions de ménages) sont en situation de précarité énergétique en France. Les conséquences sont à tous égards dommageables : pertes d’énergies et donc pertes d’argent élevées, emprunte carbone désastreuse, et, avant tout, des risques de santé conséquents notamment pour les enfants et les personnes âgées.

 

Une bataille contre la précarité énergique et pour le développement durable

 

Validé en janvier 2013 par la ministre de l’Écologie Delphine Batho et désormais placé sous tutelle du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le Pacte Énergie Solidarité s’adresse explicitement aux propriétaires et locataires les plus modestes et en situation de précarité énergétique. Éligible sous certaines conditions (avis d’imposition ou de non-imposition, déclaration sur l’honneur…), le pacte prévoie le financement par l’État d’un maximum de 70 m² de combles pour un euro symbolique.

A la clé de ce (relatif) effort, le site internet du Pacte Énergie Solidarité promet une économie de 25% sur les factures de chauffage, et un gain conséquent de 3 à 4° au plus fort de l’hiver. Si « seulement » 7 000 familles ont profité de cette initiative de développement durable depuis deux ans et demi, le Ministère de l’Écologie table sur 10 000 isolations d’ici la fin de l’année, et 60 000 pour 2017.