Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rénovation Écologique et Avantages fiscaux : Comment ça marche ?

Domofinance est issu de l’alliance de EDF et de BNP Paribas Personal Finance. Tandis qu’EDF aspire à plus d’écologie, d’économie, de confort pour ses clients, en les encourageant à effectuer des travaux de rénovation, BNP Paribas Personal finance leur apporte tout son savoir-faire dans les expertises réalisées, pour mettre en œuvre un crédit « responsable ». Domofinance est d’ailleurs devenu le spécialiste de l’éco-financement. Depuis 2003, Domofinance a su accompagner 450 000 particuliers dans leurs projets.  Ainsi, leur activité principale est d’améliorer l’éco-efficacité énergétique des logements.

 

Les bâtiments sont connus pour avoir un certain impact sur l’environnement. Ils sont responsables à hauteur de 23% des émissions de gaz à effet de serre en France. Il est donc urgent et primordial de réduire l’impact de ces derniers. Evidemment, la technique la plus efficace serait de construire des bâtiments à énergie positive (BEPOS), en somme des habitats qui produiraient plus d’énergie qu’ils n’en consommeraient. (http://www.domofinance.com/actualites/le-batiment-du-futur-produira-sa-propre-energie)

 

Aujourd’hui, la manière la plus simple de réduire l’impact énergétique de son logement est donc d’entreprendre des rénovations dans une démarche écologique. En moyenne, il est estimé à 6.000€, le prix de remplacement d’une chaudière par une chaudière à condensation. Si le montant de l’enveloppe globale des travaux de rénovations peut paraître important, les économies annuelles le sont également. Ainsi, concernant un chauffage au gaz, un foyer en moyenne, réalise 496€ d’économie annuelle. Encore plus encourageant, un foyer chauffé au fioul pourra économiser jusqu’à 725€ par an.

 

Comme abordé précédemment, les travaux d’isolation sont sans grande surprise les rénovations prisées par les propriétaires. Elles promettent des économies certaines et durables. Faire isoler des combles non-aménagées coûte entre 2.500 et 5.000€ pour des économies annuelles estimées à 636€ en ayant un chauffage électrique. Plus surprenant le cout de l’isolation des combles aménagés est plus élevé que celui de l’isolation des combles non-aménagés, pour, au final, obtenir des économies similaires. Ainsi, on estime à 482€ les économies annuelles réalisées pour un foyer chauffé au gaz.

 

Des particuliers entreprenant des rénovations écologiques sur leur habitat peuvent donc profiter de certains avantages fiscaux. Il existe le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou encore la diminution de la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovations énergétiques. Afin de bénéficier de cette réduction de la TVA, certains impératifs doivent être remplis : entre autres, la rénovation énergétique doit concerner la résidence principale. De plus, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder 8.000€ pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et 16 000€ pour un couple ou des partenaires liés par un pacte civil de solidarité, toutefois chaque personne à charge permet une majoration de 400€ de ce dernier montant. Ce crédit d’impôt sera possible par exemple pour les travaux d’isolation thermique ou bien encore pour la fourniture d’électricité. L’un des avantages du crédit d’impôt pour la transition énergétique est que ce dernier est cumulable avec l’éco-PTZ.

 

Les particuliers qui entreprennent des travaux de rénovations énergétiques peuvent également bénéficier d’un taux de TVA abaissé à 5,5%. Pour cela, les projets engagés doivent être compris dans la liste exhaustive établie par le gouvernement. Au-delà des rénovations, les travaux induits sont pris en charge. Ainsi, les frais des travaux considérés indissociables des travaux finaux tels que la rénovation suite à un remplacement de chaudière ou bien la destruction d’un sol, pourront bénéficier de cette TVA à 5,5%.

 

L’éco-PTZ est le plus connu par les propriétaires soucieux de l’environnement. Ce prêt sans frais et sans intérêt est applicable pour tout logement principal ou copropriété antérieurs à 1990. Le montant maximum accordé est de 30.000€. Concernant la période maximale de remboursement celle-ci s’élèvera à 15 ans pour certaines rénovations importantes.

A partir du 1er juillet 2016 (en attente de la sortie du texte de loi) un second éco-PTZ pourra être demandé pour un même logement  L’éco-PTZ reste également cumulable au crédit d’impôt développement durable.

info2