Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le cadeau écolo-économique de Ségolène Royale pour les retraités

Votre projet

économie d'énergie
Dans la foulée de la « loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte » promulguée cet été, et avant la fameuse conférence internationale « COP21 » prévue en fin d’année, la ministre de l’Écologie Ségolène Royale vient d’annoncer un coup de pouce pour les petites retraites. Les vieux radiateurs électriques pourront être échangés gratuitement contre des matériels modernes, avec à la clé une potentielle sérieuse baisse de la facture de chauffage. 

Le projet vise particulièrement les imposants radiateurs des années 70 et 80, qui « consomment énormément d'électricité, et pèsent très lourdement sur les budgets des ménages », selon Ségolène Royal. Une autre cible concerne les antiques ampoules à filament, officiellement interdites à la production européenne, mais dont l’écoulement des stocks restants représente encore 10% du marché français. Ces ampoules, dans les faits toujours commercialisées sous l’alibi juridique d’ampoules « décoratives », consomment 80% d’énergie de plus que les ampoules leds.

 

Un soulagement de la facture énergétique… Probablement pas pour tous

 

La ministre de l’Écologie, qui entend « enclencher la citoyenneté écologique », a annoncé la distribution gratuite de convecteurs, en échange de radiateurs électriques âgés de plus de trente ans. Les nouveaux convecteurs représentent la solution actuelle de chauffage la plus simple, tout en restant assez économique. A l’origine, les premiers convecteurs souffraient de la réputation de ne pas chauffer grand-chose, sauf à risquer de s’en approcher de près, d’où leur surnom de « grille-pain ». Les dernières générations de connecteurs sont largement plus sophistiquées, disposant de régulateurs thermiques électroniques beaucoup plus efficaces et moins gourmands en énergie. 

Les contours précis du dispositif restent encore mystérieux. Les conditions d’attribution devront nécessairement être précisées, puisque de toute évidence tous les retraités modestes ne profiteront pas de ce cadeau automnal. De fait, si la ministre de l’Écologie entend distribuer « plusieurs dizaines de milliers » de convecteurs, actuellement en France 15 millions de vieux radiateurs entraîneraient des sur-consommations d’énergie.