Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le bio-dôme, la maison du futur ?

Votre projet

bio-dôme

Le génie humain ne souffre d'aucune contrainte lorsqu'il s'agit d'innover pour renforcer son adaptabilité à son environnement. L'apparition des dômes géodésiques - aussi appelés bio-dômes - est la réponse de ce même génie humain face aux défis de demain en matière d'habitat et de gestion d'énergie au quotidien.

Une aventure humaine récente

Le tout premier bio-dôme de l'Histoire a fait son apparition lors de l'exposition universelle de 1967 qui a eu lieu à Montréal. Les créateurs de ce nouveau type de structures avaient dans l'idée d'apporter une réponse audacieuse aux problèmes posés par l'architecture classique. En effet, le but des dômes géodésiques est de réduire la consommation énergétique d'une maison et de la rendre plus sûre face aux différentes catastrophes naturelles qui peuvent se produire, le tout, en inscrivant cette démarche dans le développement durable.

Sortir de la pensée "carrée"

La force principale de la maison de demain ne réside pas uniquement dans sa connectivité et son intelligence, mais aussi dans son harmonisation avec son environnement. En plus d'être esthétiquement agréable, le bio-dôme est une habitation écologique d'avant-garde qui dispose de plusieurs cordes à son arc.

Le bio-dôme permet de faire des économies d'emblée sur deux aspects centraux : les matériaux utilisés pour contribuer à sa construction et les énergies utilisées pour en réguler la température intérieure. En effet, en premier lieu, il est important de souligner que les structures des dômes géodésiques sont fabriquées à base de barres en aluminium ou bien en acier, ainsi que de panneaux de verre placés de façon à donner un aspect sphérique à la maison. Très résistants, ces matériaux coûtent moins cher que les matériaux classiques comme le béton par exemple. De plus, la forme de la structure la rend naturellement plus résistante face aux intempéries et autres catastrophes environnementales. Ensuite, grâce à la nature même de la structure, il est possible de procéder à une gestion thermique plus intelligente en se basant sur un système de ventilation naturel pour éviter au maximum d'avoir recours aux énergies fossiles et ainsi, réduire son emprunte carbone considérablement.

Une alternative salutaire à tous les niveaux

A l'intérieur du bio-dôme, l'air circule plus naturellement contrairement aux maisons traditionnelles. Les études démontrent que ces maisons du futur consomment jusqu'à moins 30% d'énergie pour la régulation de la température intérieure. Une nouvelle qui a son importance lorsqu'on sait que les prix de l'énergie augmentent d'année en année, à l'aube d'une transition écologique majeure.

Les bio-dômes s'imposent peu à peu comme un choix à considérer, aussi bien pour les individus que pour la planète en général. Exactement 50 ans après l'apparition du premier prototype, y a-t-il encore matière à en douter ?