Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le béton, ennemi du développement durable ? Pas tant que cela

Votre projet

développement durable
Un « béton écologique », voilà qui pourrait surprendre de la part de cet assemblage de matériaux, généralement pointé du doigt comme terriblement énergivore et polluant. Il existe pourtant des alternatives au béton de ciment à base de matériaux minéraux : le béton de terre,  utilisant des éléments d’origine végétale, comme l’argile, le chanvre ou le lin.

Symbole phare de la révolution industrielle (mais utilisé dès l’Antiquité sous d’autres formes), le béton de ciment connaît en France son apogée dans les années 1970, vecteur d’une certaine idée d'efficacité, de rentabilité, en bref de prospérité économique. Trente à quarante années plus tard, les paramètres ont changé; climat en péril, crise économique : le béton a mauvaise presse. Sur le papier du moins, puisqu’avec deux-tiers des habitations l’utilisant, ce matériau est toujours de loin le plus utilisé au monde.

 

Le béton de lin, (peut-être) l’écomatériau de demain

 

Le béton de ciment, depuis sa production à son vieillissement en passant par son transport, incarne le cauchemar du développement durable : forte consommation d’énergie, rejet massif de gaz à effet de serre, déperdition thermique importante… En somme, une emprunte carbone pour le moins pénible. Et pourtant, l’utilisation de matériaux végétaux (argiles, fibres de chanvre, paille, écorce de riz…) offre une alternative économique et beaucoup plus écologique au ciment, avec le béton de terre ou « béton naturel ». Plus simple à produire, le béton de terre est aussi bien moins intéressant pour les énormes compagnies mondiales de transformation du béton de ciment, régnant sans partage sur ce gigantesque marché.

De – timides – initiatives voient cependant le jour depuis quelques années, comme en France, premier producteur de lin textile au monde avec 500 000 tonnes par an. Un laboratoire de recherches de Caen travaille ardemment sur la réalisation d’un béton à base de fibre de lin, tout aussi efficace que le ciment. De quoi soulager à la fois un secteur français du lin en baisse, et offrir une double révolution économique et écologique au BTP français. Espérances ou illusions à suivre en 2016.