Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Des maisons tout en carton ?

Votre projet

Maison en carton

            Construire une maison en carton, il fallait y penser, oser le faire, et y parvenir. Et le résultat final n’a pas de quoi faire sourire. Très confortables et d’aspect tout à fait « normal », les maisons en carton se révèlent être des solutions très économiques et ultra-écologiques. Dans un  un contexte international où le médiatique concept de développement durable est de rigueur, ces habitats révolutionnaires sont parfaitement solides et au moins aussi résistants au feu que leurs concurrents en béton.

 

            Le carton, un matériau écologique et ultra-économique

 

            Pour réaliser une maison en carton, il ne s’agit pas d’un jeu d’enfant consistant à empiler des cartons qui s’effondreraient au premier coup de vent. Le concept est hautement sérieux, avec une solidité défiant les habituelles structures bétonnées. L’élément de base est le bloc, constitué de plusieurs plaques de carton emprisonnant l’air tel un double vitrage, et coffrées dans des panneaux de bois. Ces blocs sont ensuite assemblés au choix de l’architecte pour former les murs, le sol, le plafond et le toit. 20 tonnes de carton recyclé sont nécessaires pour un habitat de 60 m². Pour harmoniser l’ensemble, et comme dans le cas d’une maison « classique », la structure finale supporte parfaitement les revêtements extérieurs comme l’enduit, le crépit ou le bois.

Ainsi réalisée, la maison en carton multiplie les avantages écologiques et économiques, balayant toute forme de concurrence. Le carton est en lui-même un modèle de gestion durable, alors que le bois représente l’un des « écomatériaux » phares des travaux écologiques. Ces deux matériaux sont par ailleurs largement recyclables – et déjà recyclés pour le carton. Difficile ainsi de faire mieux en matière de développement durable, d’autant plus que les propriétés du bois et du carton représentent des isolants thermiques et acoustiques exceptionnellement efficaces.

De manière comparable à un habitat souterrain, la maison en carton régule efficacement la température ambiante, conservant la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. La dépense énergétique est ainsi fortement limitée – l’un des objectifs de la RT2012 (La Nouvelle Réglementation Thermique 2012). Les maisons en cartons sont par ailleurs tout aussi solides que n’importe quel habitat en béton, résistant aux secousses sismiques, et à fortiori aux tempêtes. Très denses et hydrofugés, les murs résistent également tout aussi bien voire même mieux aux incendies. Enfin, sur le plan économique, la maison en carton défie là-aussi ses adversaires. Les travaux de construction sont silencieux et ne génèrent que très peu de déchets non recyclables. Les prix varient entre 1 300 et 1 400 euros le m² pour une maison aménagée.

 

            Une chambre d’hôte en carton unique au monde

 

            Si le concept de maison en carton est plus avancé en Allemagne, en France les premières réalisations son récentes, datant du début des années 2010. L’instigateur de ce type d’habitat est un Alsacien, Huber Lê, engagé dans l’accompagnement professionnel des handicapés, qui s’était inspiré des abris de fortune en carton des sdf pour développer cette idée. Hubert Lê a par la suite conçu la Maison Alvéolaire en Carton Mac-Home constituée d’IPAC, des plaques de feuilles en carton collées les unes aux autres.

Cette technique de l’IPAC a servi de base pour la construction médiatique d’une maison tout en carton en 2014 à Belle-Île-en-Mer dans le Morbihan, réalisée par l’entreprise guérandaise Terra Nova, créée par Alain Marboeuf.  « Nous avons réalisé ce que l'on appelle les principes constructifs, déclare Alain Marboeuf. C'est-à-dire la méthodologie d'assemblage, confiants dans le produit, car nous avions un retour d'expérience par rapport à celui-ci, avec les constructions déjà réalisées, de son propre chef, par Hubert Lê. Quant à Belle-Île-en-Mer, c'est vraiment une première car c'est réellement l'Ipac qui tient l'ossature de la maison. » Montée en seulement dix jours, la maison belliloise est désormais une chambre d’hôte en carton, premier édifice de ce type au monde. Baptisée « L’îlot en carton » et dirigée par Nicole et Alain Lenoble, la maison dispose d’un étage et d’une chambre principale de 30 m², avec tout le confort d’une chambre d’hôte « classique ».